AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ovni lumineux St-Hedwigde (Roberval)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simplicité

avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 55
Localisation : Laurentides
Emploi/loisirs : Nature, lecture, sociale finalement presque tout!
Humeur : Joyeuse et spontanée
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Ovni lumineux St-Hedwigde (Roberval)   Mar 30 Sep - 23:27

Cette info a été mise première sur la sellette publique par le Canal-Télé de TQS lors du bulletin de nouvelles/régionales du Saguenay-Lac-St-Jean vers les 17 heures; le 30 mars 2006. La journaliste en onde fût Suzanne Larouche qui annonça ce petit reportage.

Deux témoins dans la nuit du lundi 27 mars 2006 à mardi 28 mars 2006 à 90 kilomètres de la municipalité de St–Hedwidge (petit village dans le coin de Roberval) ont vu une forme lumineuse qui se déplaçait dans le ciel . Selon les dires lors du reportage, ils n’arrivaient pas à expliquer ce phénomène qu’ils voyaient . L’un d’eux à filmé sur vidéo cette lumière se déplacer dans le ciel.

Pour en connaître davantage sur cela, ils ont téléphoné à la base militaire de Bagotville pour leur demander s’ils avaient des engins militaires survolant ces mêmes territoires lors de l’apparition dont ils ont été témoins. La réponse de la base militaire fût qu’aucun engins militaires ne survolaient ces lieux pendant ce moment.

L’un des deux témoins dit que c’est la deuxième fois qu’il voit un phénomène semblable survoler le ciel en l’espace de deux ans.

Voilà une autre information :

comme quoi.........Il voit un OVNI pour la 2e fois
Steve Naud a pu filmer et photographier le curieux objet!

L’objet volant non identifié tel que photographié. Il y en a qui peuvent passer une vie sans apercevoir un seul objet volant non identifié (OVNI). Steve Naud lui, en a déjà vu deux!

Le lundi 27 mars dernier, le Robervalois se trouvait à son chalet situé dans le secteur de la Trenche, à environ 90 km à l'ouest de Sainte-Hedwidge, lorsqu'il a vu dans le ciel, vers minuit, un spectacle qui l'avait ébloui deux ans plus tôt, au même endroit.

En compagnie d'un ami, il a eu tout le loisir de sortir sa caméra numérique et filmer le curieux objet pendant quelques minutes et en tirer une photo que nous avons éclaircie pour vous la présenter dans ce journal.

Pour connaître l'endroit comme le fond de sa poche, il jure n'avoir remarqué aucune anomalie pouvant laisser croire que l'objet ait atterri dans le secteur.

Il s'agissait pour lui, d'une seconde expérience de ce type (pas le troisième type, mais quand même!). Il y a deux ans, alors qu'il se trouvait à la chasse avec trois de ses amis, un phénomène encore plus intriguant encore était survenu.

À l'époque, c'est une lumière éblouissante qui avait attiré leur attention la nuit tombée. Ce faisceau était accompagné d'un bruit sourd, contrairement à lundi dernier. «Je me suis demandé si j'hallucinais et j'ai dit aux autres de se lever», se remémore-t-il. Puis, la lumière a progressivement diminué et quitté la hauteur des montagnes pour le ciel. Le spectacle s'était déroulé dans le même secteur que celui de lundi dernier. Le mouvement était trop rapide pour être un hélicoptère, à ses yeux. Était-ce un signal quelconque? La question méritait d'être posée.

À l'époque, Naud a contacté le service de recherche et sauvetage de la 3e escadre à Bagotville pour lui faire part de son expérience. Ses propos ont dû intéresser les responsables car peu après, quatre hélicoptères, stationnaires au-dessus de son chalet, scrutaient les environs! Le témoin se rappelle avoir eu cinq ou six entretiens avec les responsables de l'armée. Ces derniers voulaient notamment connaître les coordonnées GPS de l'endroit, précise-t-il. Il n'a plus eu de nouvelles par la suite et n'a pas cherché à en savoir plus.

Le Robervalois se dit cependant ouvert à partager sa découverte avec l'armée canadienne, si elle le souhaite. Cette dernière ne doit pas s'attendre à un coup de fil de sa part cette fois-ci. De toute façon, le bouche à oreille fera sans doute son œuvre.

L'Étoile du Lac a tenté d'obtenir des explications sur le phénomène en contactant la 3e escadre de la Base de Bagotville. Malheureusement, l'officier en charge des affaires publiques n'avait pas retourné notre appel avant l'heure de tombée du journal

source : http://www.letoiledulac.com/pages/article.php?noArticle=3697


_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; on n'y trouve que des occasions à exploiter
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com
Simplicité

avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 55
Localisation : Laurentides
Emploi/loisirs : Nature, lecture, sociale finalement presque tout!
Humeur : Joyeuse et spontanée
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ovni lumineux St-Hedwigde (Roberval)   Mar 30 Sep - 23:39

sumer a écrit sur un autre forum ceci par rapport à cet endroit:

Site web de ce journaliste avec ses bouquins :
http://www.lesintouchables.com/4-lestern.htm

Alors réalité ou fiction? Je vous transmet une information de correspondance que j'ai retracé sur le net d'une station de radio québécoise en lien avec le journaliste Lester (Radio-Énergie qui soit dit en passant est diffusée aux quatre coins de la province du Québec). Je vous avoue que les infos ci-bas ne me laisse point indifférente.

Faits réels St-Hedwidge

Voici les documents ultra-secrets qui m'ont été transmis par Normand Lester.

VERGLAS
Faits réels du roman

• La navette spatiale Challenger a effectivement créé en 1985 un immense trou dans l’ionosphère au-dessus du Lac Saint-Jean.

• Une étude a démontré des centaines de cas de cancer du cerveau dans la région du Lac-Saint-Jean, après 1985.

• .Il a existé une ferme à Sainte-Hedwidge-de-Roberval où étaient captées dans les années 80 des ondes ELF en provenance de Siple Station (la base a ensuite été transférée à Mistissini dans le Grand-Nord québécois, puis à Gakona, Alaska).

• Plusieurs études ont été publiées dans des revues scientifiques américaines sur les émissions ELF de Siple Station en Antarctique visant la région de Roberval.

• Il y a eu un tremblement de terre important dans la région de Chicoutimi le 25 novembre 1988

• Il y a eu une importante tempête de grêle le 29 juillet 1985 en Montérégie

• Le 19 juillet 1996, inondations catastrophiques du Saguenay

• Le 14 juillet 1987, inondation catastrophique de Montréal

• À quelques reprises durant l’été 1994 des avions-citernes CL-215 du Service aérien du gouvernement du Québec ont été affectées par des interruptions totales de communication radio.

• Un article sur des expériences secrètes américaines a effectivement été publié par Laval Gagnon dans le journal À cause, du Saguenay-Lac-St-Jean (mars 2003).

• Weather as a Force Multiplier: owning the Weather in 2025, étude commandée par le chef d’état-major des forces aériennes américaines sur les concepts, les capacités et les technologiques dont les États-Unis devraient disposer pour s’assurer au XXIe siècle de maintenir leur supériorité militaire (juin 1996).

• Le célèbre scientifique Nikola Tesla est venu au Québec. Son assistant Arthur Matthews a vécu à Lac-Beauport au Québec (il y est mort au début des années 80).

• Les projets Pivert (woodpeaker) et Fer-de-lance soviétiques ont existé.

• Document belge daté de 1992, Les Conflits verts : la détérioration de l’environnement, source de tensions majeures, GRIP, Institut de recherche et d’information sur la paix et la sécurité.

• Le livre du lieutenant-colonel et physicien Tom Bearden, intitulé Fer-de-Lance a été publié en 1988.

• Les propos de Monica Lewinsky et Linda Tripp sont pour la plupart tirés de conversations enregistrées et divulguées par le rapport de Kenneth Starr.

• La relation de Kennedy avec Judith Campbell Exner qui était elle-même la maîtresse du parrain de la mafia de Chicago, Sam Giancana.

• Le site Internet Drudge Report du journaliste conservateur Matt Drudge mit en ligne ce qu’il qualifia être une «exclusivité mondiale» (relation Clinton-Lewinsky) révélant aussi l’existence de bandes magnétiques.

• Washington, 5 février 2005. Sandy Berger, l’ancien conseiller à la sécurité nationale des États-Unis de Bill Clinton plaide coupable d’avoir sciemment retiré des documents secrets des Archives nationales des États-Unis. Berger a été condamné à dix mille dollars d’amende et s’est vu retirer son habilitation de sécurité pour une période de trois ans. Ni le procureur fédéral ni l’avocat de M. Berger n’ont voulu divulguer le sujet des documents détruits.

Lien d'où provient ces infos:
http://www.radioenergie.com/asp/animateurs/animateurs_detail.asp?User=807

_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; on n'y trouve que des occasions à exploiter
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com
Simplicité

avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 55
Localisation : Laurentides
Emploi/loisirs : Nature, lecture, sociale finalement presque tout!
Humeur : Joyeuse et spontanée
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ovni lumineux St-Hedwigde (Roberval)   Mar 30 Sep - 23:42

Autre information retracée sur un journal web (Journal du "Haut-du-lac") de Dolbeau-Mistassini concernant ces expériences à Ste-Hedwidge sur l'identité de celui qui y a participé.




Études américaines à Ste-Hedwidge
Lionel Lefebvre a participé à l'expérience


Dolbeau-Mistassini - Le 12 mars dernier, nombreux sont ceux qui ont été surpris d'entendre le nom de Ste-Hedwidge-de-Roberval sortir de la bouche du journaliste d'enquête et auteur Normand Lester lors de son passage à l'émission "Tout le monde en parle" diffusée à Radio-Canada. Lionel Lefebvre de Dolbeau-Mistassini était du nombre, et pour cause: il est demeuré pendant près de trois ans dans la "ferme" identifiée par M. Lester comme lieu où les Américains effectuaient des recherches puisqu'il était, de 1972 à 1975, employé par l'Univeristé de Standford en Californie.

Lionel Lefebvre était assis devant son poste de télévision lorsqu'il s'est rendu compte que l'on y parlait de ce qu'il avait vécu...

En effet, M. Lefebvre a été diplômé du Cégep de Hull comme technicien électro-nique au début des années 1970. C'est à cette période qu'il a été contacté par le Centre national de recherche du Canada (CNRC), qui lui, avait été rejoint par l'Université de Standford qui cherchait à recruter quelqu'un pour travailler au Lac-St-Jean. "Le CNRC, qui se trouve dans la région d'Ottawa, a dû penser à recruter au Cégep de Hull parce que Standford avait besoin de quelqu'un de francophone pour aller au Lac-St-Jean", croit Lionel Lefebvre.

M. Lefebvre précise que ce que Normand Lester appelle une ferme est plutôt une petite maison ou un chalet, la "barrière du lac Rond", en fait. Il y est demeuré de 1972 à 1975, période pendant laquelle son travail consistait à enregistrer les sons captés par une antenne située à proximité de la maison. "Ce que les Américains voulaient faire, c'est de déterminer si l'on était capable de se servir des lignes magnétiques comme ondes porteuses. Avant qu'il y ait des émissions faites à partir de Siple en Antarctique, soit de 1972 à 1974, je devais enregistrer une minute toutes les 15 minutes. Ce que l'on entendait était seulement des sifflements et des chuintements. Puis, à partir de 1974, Standford me donnait l'horaire des émissions et pendant celles-ci, je devais enregistrer en continu", explique-t-il. Pourquoi les Américains ont-ils choisi Ste-Hedwidge pour leurs installations? "Tout simplement parce que la ligne magnétique qui se rendait en Antarctique arrivait autour de Ste-Hedwidge", indique Lionel Lefebvre, qui ajoute que rien ne laissait supposer des recherches secrètes ou autre chose du genre, surtout pas le matériel qu'on retrouvait dans sa "résidence". "Il s'agissait d'une simple cabane directement sur la terre, sans sous-sol. Les amplificateurs étaient "home made", et n'importe quel technicien électronique aurait pu en faire de semblables."

Lionel Lefebvre a quitté Ste- Hedwidge en 1975 afin de relever d'autres défis. L'expérience américaine n'était pas terminée et il n'a jamais su jusqu'à quand elles se sont poursuivies ni à quelles conclusions elles on mené. Cependant, il ne s'inquiète pas outre mesure: "Il faut prendre le roman de M. Lester comme un roman justement. J'ai bien l'intention de le lire, car j'ai été impliqué dans des faits qui y sont mentionnés. Est-ce qu'il se pourrait que les Américains aient découvert qu'ils pouvaient modifier la météo par les fréquences envoyées via les lignes magnétiques? D'après moi, c'est quelque chose de possible mais je crois que si c'est le cas, c'est arrivé par hasard", conclut M. Lefebvre.

Texte Écrit par : Isabelle Gagnon

Source:
http://www.nouvelles-hebdo.qc.ca/archives/25032006/une.html

N.B : Cette adresse web en haut ne vous mènera plus à ce texte. Cette Information n'est plus disponible et à été balayée du Journal L'Étoile-du-Lac de Roberval. La raison est que ce Journal ne conserve pas tous leurs textes en archive sur le web.

_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; on n'y trouve que des occasions à exploiter
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ovni lumineux St-Hedwigde (Roberval)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ovni lumineux St-Hedwigde (Roberval)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En 1955, le 19/01 Le maire et l'ovni lumineux
» ’étranges OVNI lumineux régulièrement observés dans le Gard
» Plusieurs OVNI lumineux observés dans le ciel de Belfort
» 2013: le 20/07 à 00h30 - Boules lumineuses - baule - Loiret (dép.45)
» Bonjour depuis l'Essonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OBSERVATIONS À TRAVERS LE MONDE-
Sauter vers: