AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'enlèvement des Hills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simplicité

avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 55
Localisation : Laurentides
Emploi/loisirs : Nature, lecture, sociale finalement presque tout!
Humeur : Joyeuse et spontanée
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: L'enlèvement des Hills   Mar 3 Juin - 23:14

Betty naît en 1920. Elle passe une maîtrise. Elle est superviseur au département pour l'aide sociale à l'enfance. Elle épouse Barney Hill (né en 1922), qui travaille pour la poste. Il vivent à Portsmouth (New Hampshire).

Dans l'amérique des années 1960s, leur couple mixte n'est pas toujours accepté. Barney souffre d'un ulcère à l'estomac et d'hypertension et, en septembre 1961, tous 2 décident d'aller passer quelques jours de vacances au Canada. Ils visitent les Chutes du Niagara, Montréal, et le 19 septembre, entâme leur retour pour Portsmouth. Le soir, ils quittent un restaurant se dirigent en voiture vers le Sud, après avoir traversé Lancaster. La nuit est claire, avec une Lune montante brillant sur le paysage boisé qui entoure la route n° 3 qui parcourt le centre du New Hampshire.

Rencontre Vers 22 h 15, à 3 miles au Sud de Lancaster, Barney voit au-dessus des White Moutains une lumière vive, semblable à une étoile ou une planète, se livrant à d'inexplicables évolutions. Il la signale à Betty, et tous 2 commençent à suivre son parcours. Barney pense maintenant plutôt à un avion, apparaissant et disparaissant en passant maintenant derrière les arbres, mais Betty considère que l'appareil ne ressemble décidément pas à un avion. Alors qu'ils continuent vers Flume, juste au nord de North Woodstock, l'objet semble se déplacer bizarrement. Lorsqu'ils atteignent Indian Head, Barney arrête la voiture pour regarder l'objet aux jumelles. Il voit des lumières multicolores, et les rangées de fenêtres d'un objet plat, qui semble maintenant se déplacer vers lui. Alors se trouve à moins de 100 pieds de lui, il peut voir des occupants à l'intérieur. Effrayé, il court pour retourner à sa voiture, où Betty attend. Ils grimpent dedans et partent en trombe, le dernier événement conscient dont ils se rappeleront.

Plus tard, sous hypnose, Betty racontera :

Nous roulons - Barney appuie sur les freins, et ils crissent, et il tourne sur la gauche de manière très serrée. Je ne sais pas pourquoi il fait çà. Nous allons être perdus dans les bois. Nous allons le long de la courbe. Barney continue à essayer de la démarrer, mais elle ne démarre pas. Dans les bois maintenant ils viennent vers nous. Il y a quelque chose au sujet du 1er homme qui arrive. C'est là que je deviens effrayée et je veux sortir de la voiture et courrir et me cacher dans les bois

Quand ils se réveillent, la seule chose dont ils se souviennent est de s'être retrouvés dans leur voiture à une centaine de kilomètres plus au sud, sans aucun souvenir du trajet.

Sous hypnose, ils se rapelleront une longue série d'événements : la lumière, qui avait l'aspect d'une soucoupe, après avoir traversé les Cannon Moutains et que leur véhicule se soit immobilisé à Indian Head, et ils voient l'engin d'atterrir dans une clairière à 60 m d'eux. Barney stoppe la voiture, pensant avoir affaire à un hélicoptère, mais lorsqu'il voit, en s'approchant, une dizaine de créatures derrière les hublots, il s'enfuit, regagne le véhicule et repart.

En reprenant conscience, ils entendent des "bip-bip" sans voir quoi que ce soit, Puis une 2nde fois. Ils se retrouvent brusquement sur la route, sans transition semble-t-il, roulant en silence, abrutis, comme des somnambules. Ils sont maintenant à Ashla, et voient un panneau indiquant Concord, 17 miles. Ils ont parcouru 35 miles sans en avoir conscience. Ils s'apperçoivent rapidement que leurs montres sont arrêtées, et pour de bon. L'humeur dans la voiture est calme. A l'aube, les Hills atteignent leur foyer. Ils constatent d'après leur pendule qu'ils ont perdu 2 h sur leur horaire. En outre, ils éprouvent une sensation désagréable, étrangement visqueuse. Ils dorment tous les 2 l'après-midi qui suit.

Lorsque Betty se réveille, elle appelle sa soeur Janet, et lui raconte ce qui est arrivé. Janet lui dit d'appeler la base de la Force Aérienne de Pease, et de signaler ce qu'elle a vu. Malgré l'opposition de Barney, c'est ce que fait Betty, parlant au major Paul W. Henderson, qui lui dit que l'ovni a aussi été confirmé par notre radar.

Par la suite, certaines tâches sur la voiture révélent une intense magnétisation.

SéquellesBarney est inquiet, ne pouvant expliquer les marques d'usure sur ses chaussures, comme s'il avait été rudement traîné sur le sol, et son lui fait extrêmement mal.

Le 30 septembre, Betty commence à avoir une série de cauchemars récurrents, qui durent pendants plusieurs nuits. Elle y voit des visages horribles avec yeux comme ceux de chats, appartenant à des créatures cherchant les la kidnapper elle et son mari.

Le 21 octobre, Walter Webb, enquêtant pour le NICAP, rend visite au couple. Le 1er fait qui émerge de son enquête est l'incapacité de relater 2 h de leur temps, ou 55 km [33 miles] de leur route.

Au printemps 1962, les problèmes des Hill sont toujours évidents et ils sont cherchent régulièrement des conseils médicaux pour les soulager de leur tourments mentaux. De leur double amnésie, ils ont développé de sérieux symptômes d'anxiété. Leur médecin de famille les oriente vers un psychiatre (consultant pour la prestigieuse Académie de Exeter). Celui-ci diagnostique une anxiété traumatique issue de leur expérience et de leur amnésie, pour laquelle le seul traitement spécifique est une régression compétente par sodium amytal, pentothal ou hypnose pour dépasser le seuil empêchant les souvenir d'atteindre le conscient.

SimonOn oriente alors les Hill vers le docteur Benjamin Simon. Barney se présente à son bureau le 14 décembre 1963. Dans le cadre de leur traitement, Betty et Barney suivent séparément des séances (enregistrées sur 40 h de bande audio) de regression hypnotique hebdomadaire, pendant 7 mois.

Betty et Barney racontent ce que leur inconscient a malgré tout enregistré : ils avaient subi à l'intérieur d'un vaisseau spatial extraterrestre un examen médical complet dont le but était de déterminer à quel degré d'évolution physique les Terriens étaient parvenus, plus de 10000 ans après le cataclysme qui les fit muter une nouvelle fois. Ils ne se contredirent jamais et exposèrent les faits, sans omettre un détail. Ils donnèrent même le portrait de leurs "ravisseurs" : très petite taille, crâne énorme, tête pointue vers le bas, yeux vastes et fendus sur le côté, bouche réduite à un trait, nez à peine apparent..

FullerJohn G. Fuller rencontre Simon, qui n'est pas aussi familier des ovnis que le journaliste. Ils se focalisent sur les patients de Fuller, Barney and Betty Hill. Le couple a autorisé le magazine Look et Fuller à examiner les enregistrements et bandes de leur experience avec un ovni dans les White Mountains du New Hampshire quelques années auparavant.

Simon : Quel est votre sentiment maintenant. Avez-vous été enlevé ou ne l'avez-vous pas ?

Barney (yeux fermés, en transe, parlant de manière monocorde) : Je pense que j'ai été enlevé.

Simon : Avez-vous été enlevé ?

Barney (restant calme) : Je ne veux pas croire que j'ai été enlevé.

Simon : Mais vous êtes convaincu que vous l'avez été...

Barney : J'ai dis : "je pense" parce que rend plus facile pour moi d'accepter quelque chose dont je ne veux pas accepter qu'il ait eu lieu.

Simon : Qu'est-ce qui est plus facile pour vous ?

Barney : Pour moi de dire "je pense".

Simon : Vous voulez dire, il serait pire de rire "j'ai effectivement été enlevé" ?

Barney (toujours plat et sans expression) : Ce n'est pas pire.

Simon : Plus facile de l'autre manière ?

Barney : Je préfère l'autre manière.

Simon : Qu'est-ce qui vous dérange ?

Barney : Parce que c'est une histoire si bizarre. Si d'autres gens me disaient que ça leur est arrivé, je ne les croirais pas. Et je déteste particulièrement être accusé de quelque chose que je n'ai pas fait, lorsque je sais que je ne l'ai pas fait...

Simon (interrompant Barney) : De quoi êtes-vous accusé ?

Barney : ...ou si on ne crois que j'ai fait quelque chose et que je sais que je l'ai fait.

Simon : Bien, supposez que vous avez simplement absorbé les rêves de Betty ?
C'est une théorie que Simon prend en considérant dans une tentative de fournir une explication rationnelle du cas. Simon pense qu'il y a une possibilité que Betty ait transferré ses rêves vifs de l'incident à Barney, de sorte qu'il peut les revivre comme la part d'une expérience réelle. Mais, cela ayant impliqué l'acceptation d'un transfert de vécu majeur, cela est resté aussi étrange que d'accepter l'enlèvement comme réel. Lors de la remémoration de Barney sous hypnose, il a revécu plusieurs parties douloureuses du prétendu enlèvement. Une fois, il a rapporté avoir senti que les humanoïdes plaçaient un instrument sur ses organes génitaux, ostensiblement pour extraire sa semence. Il a réagit si violemment que le Dr. Simon a dû le sortir temporairement de sa transe. Il y a eut de nombreux incidents comme celui-ci, enregistrés nulle part dans les rêves de Betty, qui ont rendu la théorie de transfert de rêve difficile à appliquer comme alternative.

Lorsque Simon demande à Barney s'il pourrait avoir simplement absorbé les rêves de Betty, Barney répond avec hésitation depuis son état de transe : J'aimerai ça.

Simon : Vous aimeriez ça ?... Est-ce que ça pourrait être vrai ?

Barney (répondant sans hésitation) : Non !

Simon : Pourquoi non ?

Barney (respirant fortement, ouvrant et fermant ses mains, criant presque) : Parce que je n'aime pas qu'ils mettent leurs mains sur moi !

Simon : Tout va bien, Barney. Vous n'avez pas à être en colère. Calmez-vous !

Barney (pleurant, se tordant sur sa chaise) : Je n'aime pas qu'ils mettent leurs mains sur moi ! Je n'aime pas qu'ils me touchent !

Simon (calmement) : Ok, Barney. Ils ne vous touchent pas maintenant. Ils ne vous touchent pas. Vous pouvez laisser çà partir...

Des milliers de pages ont été consacrées à l'affaire Hill à travers le monde, aux séances d'hypnose menées par le Dr. Simon au cours desquelles ils se souviendront avoir été enlevés à bord d'un engin. Aux remémorations des examens "médicaux" pénibles menés sur eux par de petits êtres, à bord de l'objet.

CarteA la carte des routes stellaires suivies par leurs ravisseurs, dessinée par Betty et "interprétée" des années plus tard par Marjorie Fish. Le récit contient également la descrïption d'une langue étrangère, des expressions presque humaines des entités, d'un sentiment extraordinaire de confiance, et pas la moindre impression que l'incident avait un but déterminé ou qu'il faisait l'objet d'un plan intelligemment préparé.

Ce cas allait jeter les prémices d'une nouvelle "religion", fondée bien des années plus tard par Budd Hopkins, John Mack ou encore Whitley Strieber.

Barney Hill meurt le 25 février 1969 à seulement 47 ans.

Corrélation radar ?En 1970 Betty Hill déclare que plusieurs dispositifs radars avaient repéré un ovni le soir de sa rencontre, et que les pilotes de l'USAF l'avaient pris en chasse. Elle obtient des copies d'un rapport de renseignement de l'USAF sur un incident radar ayant eu lieu à la date de sa rencontre :

0614 (Z?) OBSERVE A/C [pour Air/Craft, appareil] NON IDENTIFIE VENIR SUR PAR [pour Precision Approach Radar, radar d'approche de précision à la base aérienne de Pease] A 4 MILES DE DISTANCE. A/C FIT APPROCHE ET PARTIT VERS LE HAUT A 1/2 MILE. PEU APRES OBSERVA CIBLE FAIBLE SUR VENT ARRIERE, PUIS CTC [ConTaCt] RADAR PERDU. TWR [pour ToWeR, tour] FUT AVERTIE DE L'A/C LORSQU'IL FUT EN FINALE, PUIS LORSQU'IL FIT APPROCHE BASSE. TWR INCAPABLE DE VOIR AUCUN A/C A AUCUN MOMENT.

Betty Hill en fournit des copies à des enquêteurs du Massachussetts, qui mènent leur propre enquête. En particulier les rapports de David Webb (29 mai 1972) et John Oswald (janvier 1976) concluent que la piste radar et l'incident des Hill, malgré leur coïncidence dans le temps, ne sont probablement pas liés. Le rapport d'Oswald, en particulier, illustre les pistes et schémas d'approche à la base aérienne, indiquant qu'un "appareil" non identifié (peut-être un "vrai" ovni, mais ne faisant rien d'extraordinaire) fut détecté par radar dans le schéma d'atterrissage de la base aérienne de Pease. Cependant, ceci ayant eu lieu à basse altitude à quelques 80 miles de distance du site d'"abduction" et ne s'agissant pas d'un cas radar solide, un lien avec l'incident des Hill reste pure conjecture. De plus, les assertions de Betty Hill sur d'autres rapports ne basées que sur sa mémoire et des déclarations verbales de connaissances, sans aucune documentation pour les soutenir.

Betty Hill meurt le fimanche 17 octobre 2004 d'un cancer des poumons.

Références :

Fuller, John G., The interrupted journey - 2 lost hours abord a flying saucer, 1966 - Introduction du Dr. Benjamin Simon.
Dickinson, Terence, "The Zeta Reticuli Incident", Astronomy, décembre 1974, 32 pages.
Hall, Richard, "Hill Radar-UFO Connection Weak", MUFON UFO Journal n° 140, octobre 1979.

Source : http://www.rr0.org/Dossier/1961-09-19_Hill/index.html

_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; on n'y trouve que des occasions à exploiter
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com
 
L'enlèvement des Hills
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une femme met en scène son enlèvement pour tester son mari
» Un Curieux Enlèvement.....
» L’enlèvement dans les nuées du Ciel
» Site sur le Sanatorium Waverly Hills
» Le sanatorium de Waverly Hills

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CAS POPULAIRES D'ABDUCTÉS OU DE CONTACTÉS À TRAVERS LE MONDE-
Sauter vers: