AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'extraordinaire expérience d'enlèvement de Suzanne et Michel (vidéos/témoignage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'extraordinaire expérience d'enlèvement de Suzanne et Michel (vidéos/témoignage)   Sam 15 Mai - 13:55

Un texte de Jean Casault, tiré de son livre "Les Extraterrestres".

Camping sous les étoiles
Au cours de l'été 1976, Suzanne et son ami Michel sont allés camper sur un terrain de camping dans l'ouest de Montréal. Durant la nuit, Suzanne est éveillée par une lumière provenant de l'extérieur. Convaincue qu'il sagit d'un véhicule pénétrant tard la nuit sur le terrain de camping, elle tente de s'endormir de nouveau. C'est alors qu'elle se rend compte qu'une voiture aurait éclairé la porte de la tente-roulotte... et non le toit.


Elle est inquiète et nerveuse, son ami a les jeux fermés et semble dormir. À peine quelques minutes s'écoulent et voilà qu'elle se rend compte qu'aucun bruit ne provient du bois environnant. S'étant endormie la première fois avec les bruits habituels des criquets et des autres bestioles, elle n'en revient tout simplement pas qu'un silence aussi total se soit tout à coup installé. Fait à noter, cette caractéristique particulière aux observations d'ovnis n'était pas connue en 1976, inventer un détail pareil semble peu probable.


Suzanne observe alors son chien, un doberman; il est calme et ne démontre aucun signe de nervosité. Elle décide de sortir. Son ami la suivras dans les minutes qui suivent. Au-dessus de leur tête, à environ 6 mètres (quelque 20 pieds), se trouve un immense objet triangulaire (une autre donnée très rare en 1976) avec trois lumières blanches à chacun des angles.


Suzanne et le CEIPI (Centre d'étude et d'information sur les phénomènes inexpliqués)
Suzanne est assise devant les quelques 200 membres présents lors de la réunion mensuelle du CEIPI, le 6 décembre 1996. Délicate, naturelle, elle partage avec nous sa visualisation de l'expérience étrange qu'elle a vécue. Lorsqu'elle aura terminé, tout le monde se lèvera pour l'applaudir, spontanément. Suzanne aura conquis le CEIPI par sa spontanéité, sa grande simplicité et l'étonnante richesse des renseignements qu'elle aura livrés. Rejoignant un petit noyau de membres demeurés sur place très tard, elle annoncera que bientôt, pour sa plus grande joie, elle subira avec son ami un test de polygraphe. Mais poursuivons son récit.


L'enlèvement
Suzanne, Michel et le doberman sont à l'extérieur en pleine nuit et observent avec fascination cette mystérieuse lumière au-dessus d'eux. C'est alors que Suzanne se rend compte que son ami n'est plus le même. Bien qu'il ait la tête penchée vers l'arrière, ses yeux sont révulsés et on n'y voit que le blanc du globe oculaire. Puis, c'est l'ascension. Consternée mais calme, elle constate qu'ils sont tous les trois en position horizontale et que la cime des grands pins est presque à leur hauteur.


Suzanne croit s'être retrouvée, avec son ami et son chien, à bord du vaisseau, mais elle n'arrive pas à se souvenir d'aucun détail concernant l'intérieur de se vaisseau. Sous hypnose, elle se souviendra d'une expérimentation quelconque effectuée avec un instrument, une sorte de bras metallique, mais sans plus: aucune trace, aucune cicatrice ou marque quelconque ne viendra confirmer cet examen. Sans l'aide de l'hypnose, Suzanne se remémore un incident particulier. Les trois se son retrouvés devant se qui semble être un écran géant. Il était à ce point réaliste que Suzanne se demande encore s'ils n'étaient tout simplement pas sur place. L'endroit? Vraisemblablement en Afrique. Ils avaient devant eux des enfants malades, chétifs, souffrant de malnutrition et sur le point de mourir.


Suzanne se demande toujours pourquoi ces images ont été montrées. Était-ce pour la sensibiliser à la misère humaine? Était-ce pour créer une émotion quelconque à des fins inconnues? Cela demeure une question sans réponse. Suzanne et son ami pleuraient abondamment, déchargeant une émotion très particulière et pertinente à presque tous les rapports d'abduction. Suzanne ajoute même que le chien pleurait et tient à préciser: «C'est complètement débile, je sais, mais mon chien pleurait. Ce n'est pas facile pour moi de vous dire ça, mais c'est comme ça. Je ressentais une immense tristesse autour de moi, provenant de mon ami et du chien. Je ne sais pas si un chien peut comprendre cette émotion ou la vivre, mais je vous jure que mon chien pleurait. Il est mort deux ans plus tard.» (Dommage pour les sceptiques, ils ne pourront pas l'interroger!)


Suzanne n'a pas vu de petits gris aux grands yeux noirs d'insectes. Elle fut très claire: «Imaginez un tableau noir, dessinez une forme humaine et remplissez-la avec de la statique, de l'électricité. C'est tout, pas de visage, rien que de l'électricité.»

Dans se vidéo, en première partie ont voient Suzanne qui raconte son expérience d'enlèvement. http://dailymotion.virgilio.it/swf/x5o9er_deux-cas-quebecois-et-travis-walton_news&related=1


http://www.dailymotion.com/swf/x5kwck_un-temoigange-quebecois-1976_news&related=1
Dans se vidéo ont voient Suzanne qui raconte son expérience d'enlèvement.

http://labbetise.free.fr/audio/1976_Ovni.mp3
Enregistrement audio du témoignage de Suzanne
Revenir en haut Aller en bas
 
L'extraordinaire expérience d'enlèvement de Suzanne et Michel (vidéos/témoignage)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo-cinéma : "L'Enlèvement de l'Église, y croyez-vous ?" - À voir absolument !
» Exorcisme de Anneliese Michel
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CAS POPULAIRES D'ABDUCTÉS OU DE CONTACTÉS À TRAVERS LE MONDE-
Sauter vers: