AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la libération anticipée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 10 Nov - 7:28

Bonjour,



Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foetus. Après le décès, ce n'est plus un humain. C'est un mort humain.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.



La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.



Le foetus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foetus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foetus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foetus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.



Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.



Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.
Revenir en haut Aller en bas
Claude

avatar

Masculin Nombre de messages : 147
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 12 Nov - 4:07

Il y a beaucoup d'opinions au sujet de ce qu'est le début de la vie et quand on commence à correspondre à la définition d'un être humain. Chose certaine, les formes plus subtiles de notre être habitent ou voisinent le foetus pendant la gestation. Je lis actuellement un livre sur la télépathie où l'on raconte qu'un enfant a eu connaissance d'un événement très précis vécu par sa mère. Elle fut très étonné d'entendre cette histoire puisqu'elle était le seul témoin et n'en avait jamais parlé à quiconque. Ceci se passait dans les toutes premières semaines de grossesse.
Pour le reste, je ne vois pas très bien la pertinence de ce commentaire sur ce forum, il faudra m'éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 12 Nov - 6:53

Le foetus est un organe spécial. Il est voué à devenir un être vivant. Il se génère dans le corps de la mère puis disparait du corps à la naissance du bébé. C'est un organe, spécial mais organe quand même, parce que seuls des organes peuvent rester dans le corps de la mère.





Un foetus existe comme un coeur ou un poumon. Il ne vit pas. Il existe. Vivre, c'est après la naissance. Extraies un poumon d'un corps humain, c'est une masse de chair inerte sans vie. Il existe tant qu'il est dans le corps. Sortit du corps, c'est une masse de chair sans vie. C'est la même chose pour un foétus libéré trop tôt du corps de la mère.

Mais si par malheur, une libération anticipée provoque une naissance suivie d'une mort, là c'est un odieux crime d'un être humain des plus innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Claude

avatar

Masculin Nombre de messages : 147
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 12 Nov - 12:26

Et le lien avec les extra-terrestres ou les sujets connexes de ce forum est...?
Revenir en haut Aller en bas
pat95
Administrateur adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 271
Age : 56
Humeur : bonne
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 12 Nov - 22:19

je comprend pas trop ??????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Nov - 7:57

Claude a écrit:
Et le lien avec les extra-terrestres ou les sujets connexes de ce forum est...?
L'extinction brutale des dinosaures est la clef pour comprendre notre rôle et le rôle de l'espèce humaine dans l'univers de matière. C'est un message que nous envoient nos géniteurs humains extraterrestres. A nous d'avoir la maturité d'intelligence pour le décoder !!

La domination des dinosaures cancérisait la nature terrestre.

Pour quelle raison ?

L'univers de matière est formé d'une structure en perpétuelle mouvement. Galaxies, Planètes, étoiles, etc., toutes bougent, toutes tournent, toutes évoluent.

Les bidiversités installées sur les planètes habitables doivent pouvoir s'adapter à l'évolution de leur planète habitable. Rien ne doit entraver la possibilité d'évolution des biodiversités.

L'univers de matière n'a pas mis de limite supérieure à l'adaptation des espèces animales et végétales qui composent les biodiversités installées sur les planètes habitables.

Sans limite supérieure, les espèces animales et végétales sont en compétition pour une suradaptation pour la domination de la planète habitable. La suradaptation d'une espèce se caractérise par le gigantisme de ses éléments.

Une espèce animale ou végétales arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète habitable pour de millions d'années. Aucune autre espèce ne peut la supplanter. Leur évolution est tenue en respect par l'espèce dominante. Celle ci laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Au temps de la domination des dinosaures, les mammifères par exemple étaient maintenu au stade primitif.

La domination par l'instinct d'une planète habitable n'est pas une domination idéale pour l'univers de matière. L'espèce dominante laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Les autres espèces n'ont aucune chance de se développer.

Une domination par l'intelligence humaine est idéale pour l'univers de matière encore faut-il que l'intelligence humaine ne soit pas dévoyée par les instincts humains.

L'extinction d'une espèce dominante sur une planète habitable se fait :
soit par l'instinct : c'est une extinction de masse ; une grosse météorite anéanti tout le monde et on recommence !!!
Soit par l'intelligence, c'est une extinction chirurgicale. On choisi des météorites de bon calibre ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie, ni trop petites pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination animale ou végétale en place afin que les autres espèces, en particulier les mammifères, puissent se développer. L'extinction chirurgicale est faite par l'intelligence humaine.

Une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale n'est pas idéale pour l'univers de matière Une biodiversité idéale pour lui est une biodiversité dominée par l'intelligence humaine. Les humains de par leur taille, leur anatomie mammifère et leur intelligence sont l'essence même d'une biodiversité idéale. Il suffit donc que l'intelligence humaine favorise l'installation de biodiversités humaine sur des planètes à biodiversité animale ou végétale pour "combler de bonheur" l'univers de matière !!

Le fonctionnement au quotidien de la nature de matière n'a pas besoin des humains. Elle fonctionne très bien toute seule.

C'est le développement des espèces animales et végétales qui composent l'environnement des planètes habitables que l'intelligence humaine doit surveiller afin d'empêcher la cancérisation de celles-ci par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation.

Comment combattre la cancérisation d'une planète habitable par une espèce animale ou végétale suradaptée laquelle étouffe littéralement les autres espèces et entraine à terme la mort de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière ?

En bombardant le corps planétaire de météorites de bon calibre, ni trop grosses pour ne pas tuer toute la biodiversité installée, ni trop petite pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement l'espèce animale ou végétale qui cancérise la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Claude

avatar

Masculin Nombre de messages : 147
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Dim 14 Nov - 15:54

Je ne vois toujours pas le lien avec vorte exposé sur le foetus. Je vous ai perdu quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 17 Nov - 6:38

J'ai puisé la découverte de la métamatière aux sources de l'intelligence : la nature de métamatière. Je l'ai visité en intelligence. J'ai visionné ses lois, ses êtres vivants, son environnement, sa relation avec la nature de matière, sa relation avec les humains.

La nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, m'a donné un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement.

Mon rôle est d'expliquer cette découverte mes contemporains pour qu'ils évoluent à leur tour en intelligence et en comportements intelligents, qu'ils sortent de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science les a perdu et qu'ils retrouvent un avenir durable et serein.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la libération anticipée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» la nature de métamatière et la libération anticipée
» Chapelet de la libération ! Apporte de nombreuses guérisons et libérations.
» Le précieux ornement de la libération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OBSERVATIONS À TRAVERS LE MONDE-
Sauter vers: