AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau-Brunswick 12 janvier 2002

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simplicité

avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 55
Localisation : Laurentides
Emploi/loisirs : Nature, lecture, sociale finalement presque tout!
Humeur : Joyeuse et spontanée
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Nouveau-Brunswick 12 janvier 2002   Lun 23 Juin - 22:44

Avez-vous vu un ovni?
Sylvie Paulin - 21 janvier 2002


INKERMAN - Un expert de renommée mondiale, Stanton T. Friedman, de Fredericton, est à la recherche de personnes qui auraient été témoins de faits inusités, voire de l’apparition d’un objet volant non identifié (ovni) sur le chemin Pallot, près d’Inkerman, le 12 janvier dernier.
Sylvie Paulin L’Acadie NOUVELLE sylviep@acadienouvelle.com

M. Friedman est un physicien nucléaire. Il est reconnu au niveau mondial pour ses recherches et son intérêt pour les ovnis. Il a été interviewé sur les plus grandes chaînes de télévision, y compris CNN, et a fait l’objet de nombreux reportages dans la presse écrite au Canada et aux États-Unis. Il a travaillé pendant de nombreuses années à de multiples projets de recherche, de développement et d’ingénierie aux États-Unis. Il a également été impliqué en tant que scientifique dans des projets de centrales nucléaires. Il a été le premier à remettre en question l’incident Roswell au Nouveau-Mexique. L’incident Roswell, c’est l’histoire de ce fermier qui, selon M. Friedman, aurait découvert dans son champ de récolte, en juillet 1946, les restes d’une soucoupe volante et ceux d’extraterrestres. Toujours selon M. Friedman, le gouvernement américain a tenté de camoufler cet incident en laissant plutôt croire à l’écrasement d’un ballon atmosphérique. Les recherches qu’il a effectuées sur le sujet sont documentées dans son livre, Crash at Corona. M. Friedman, qui vit à Fredericton depuis 22 ans, a reçu un appel d’un associé à Winnipeg, Chris Rutkowski, le 13 janvier dernier. M. Rutkowski est un chercheur à l’Université du Manitoba. On lui avait rapporté la veille un incident sur le chemin Pallot à Inkerman. «Chris Rutkowski s’occupe de mettre à jour la liste des observations d’importance pour le service de renseignements du gouvernement fédéral, appelé le CIRVIS ou Communication Instructions for Reporting Vital Intelligence Sighting. Il m’a joint le lendemain du rapport. J’ai pu parler avec deux personnes de la Péninsule acadienne qui ont observé ce que l’on croit être un ovni», explique le scientifique. «Je suis à la recherche d’autres personnes qui, comme ces personnes-là, ont été témoins de quelque chose d’inhabituel ce soir-là à cet endroit précis.» L’année dernière au Canada, 350 incidents se rapportant à des observations de soucoupes volantes ou de faits inhabituels ont été rapportés. Au Nouveau-Brunswick, environ 3,5 cas sont rapportés en moyenne chaque année.

Un objet lumineux et silencieux

L’un des deux témoins de l’incident du 12 janvier, qui a requis l’anonymat, nous a décrit ce qu’il aurait vu. Selon ses dires, il était accompagné de sa petite amie. Il revenait en voiture de Shippagan et avait emprunté le chemin Pallot, près d’Inkerman, pour retourner chez lui. Cette nuit-là, le ciel était étoilé. «Lorsque je suis arrivé sur le chemin Pallot, à la hauteur de la vieille grange qui se trouve tout près de la route, je voyais comme deux lumières qui faisaient penser, à première vue, aux feux de position d’un avion. Cet avion descendait au fur et à mesure que l’on se rapprochait. Ma blonde m’a alors dit: “l’avion va s’écraser”...» «L’objet se trouvait à environ deux hauteurs de poteau de téléphone, dans le ciel. Il y avait quatre lumières carrées autour. Sous l’appareil, il y avait comme quatre lumières blanches tamisées. Au milieu, nous pouvions voir de la lumière bleue», a indiqué celui qui affirme s’être alors trouvé à quelques pieds de là. «J’ai garé ma voiture près de la route et je suis sorti. Ce qu’on voyait ne faisait aucun bruit. Si cela avait été un hélicoptère ou encore un avion, nous aurions entendu quelque chose...», dit-il. Selon le couple, l’objet mesurait environ quatre voitures de long (moins de 30 mètres) et avait la forme d’un diamant sans sa pointe. «L’objet a pris environ cinq secondes pour traverser la route. Il est ensuite passé par-dessus une maison. En arrivant au-dessus, il a tourné de 90 degrés très rapidement, pour ensuite continuer sa course au-dessus du petit bois jusqu’à ce qu’on le perde de vue.» L’observation a duré à peine une minute. Une fois que l’objet a disparu dans la forêt, le couple a rebroussé chemin pour tenter de le retracer, en vain.

La police vient et repart

Quinze minutes plus tard, de retour chez ses parents, l’homme raconte son histoire à son père. Celui-ci communique avec le Centre de coordination des secours (CCS) de la Marine canadienne à Halifax, afin de rapporter ce que son fils avait vu. Joint hier, le capitaine Laaouan du CCS a confirmé qu’un appel avait été fait afin de rapporter l’objet en question. Mais aucun avion ne survolait ce territoire, le 12 janvier dernier vers 21 h 40. «Mon père et moi, nous avons décidé de nous rendre à nouveau sur les lieux afin d’aller voir dans le bois. Mon père avait peur. On est plutôt restés près de la forêt. C’est alors que nous avons joint la GRC.» Un policier du détachement de Caraquet est venu constater sur place l’histoire de l’homme. «On voyait de la lumière dans le bois, comme des faisceaux lumineux.» La GRC a conclu qu’il s’agissait de lumières provenant de motoneiges ou de véhicules tout-terrain. La GRC n’a pas poussé plus loin son enquête dans cette affaire. «Il y avait des voitures sur le chemin Pallot ce soir-là qui ont sans doute vu la même chose que nous. Nous n’avons certes pas été les seuls témoins de ça. Nous ne voulons pas révéler nos noms. Nous préférons garder l’anonymat. Nous ne voulons pas nous faire passer pour des fous. Lorsque je suis arrivé chez moi, je me demandais si j’avais rêvé à tout cela. Je n’arrive toujours pas à y croire. Mon amie a toujours de la difficulté à dormir depuis cet incident», a fait savoir l’individu à qui nous avons parlé, par l’entremise de M. Friedman. Le numéro sans frais pour joindre Stanton T. Friedman est le 1-877-457-0232. Son adresse de courrier électronique est la suivante: fsphys@brunnet.net M. Friedman possède également un site Internet que l’on peut consulter à l’adresse suivante: http://www.v-j.enterprises.com/sfpage.html

Source prise dans un journal web acadien du Nouveau-Brunswick:
http://www.capacadie.com/acadienouvelle/detail.cfm?id=44237

_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; on n'y trouve que des occasions à exploiter
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com
 
Nouveau-Brunswick 12 janvier 2002
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CANADA] Armoiries du Nouveau Brunswick
» [Cryptozoologie - Bigfoot] Bigfoot capturé et tué : Un nouveau fake (?) (janvier 2014)
» Merle d'Amérique
» Blague tres crue ...
» PMA et maternité au CANADA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OBSERVATIONS À TRAVERS LE MONDE-
Sauter vers: