AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 OVNI en Afrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simplicité

avatar

Féminin Nombre de messages : 943
Age : 55
Localisation : Laurentides
Emploi/loisirs : Nature, lecture, sociale finalement presque tout!
Humeur : Joyeuse et spontanée
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: OVNI en Afrique   Sam 31 Mai - 21:13

Les OVNI en Afrique

par François de la Chevalerie


A priori le phénomène Ovni n’a pas de zone géographique particulière. Si d’aventure il existe, il se répand de manière égale sur tous les continents selon des règles inconnues. Certains scientifiques affirment que les régions équatoriales offrent un terrain favorable en raison d’une forte luminosité nocturne. D’autres remarquent que la présence d’espace désertique (le Sahara) ou de zones rurales faiblement densifiées sont autant de lieux propices.
Toutefois, les observations d’Ovnis dûment identifiés en Afrique sont plutôt rares, l’essentiel des relevés internationaux se concentrant dans les pays de l’hémisphère nord. De là à dire que la vague Ovni est un plaisir de riche, il n’y a qu’un pas ! Confirmant cependant ce commentaire, 50 % des observations répertoriées en Afrique trouvent leur point d’origine en Afrique du Sud, pays qui rassemble 44 % de la richesse du continent. L’Afrique du Nord réunit 20 % des observations, l’Afrique australe 15 %. En Afrique francophone, seule la Côte d’Ivoire se distingue.

L’hypothèse extraterrestre ayant partie liée avec l’astronomie, l’Afrique joue paradoxalement un rôle précurseur dans ce domaine. Les égyptiens utilisaient les calculs astronomiques pour construire leurs monuments. Dans la pyramide de Gizeh, deux conduites rectilignes partent de la chambre du pharaon, pointant vers Thuban (l’étoile polaire de l’époque) et l’autre vers Orion.
Ces conduites permettaient les voyages du pharaon. Connus pour leur conception originale et sophistiquée de l’univers avec un intérêt particulier pour la combinaison d’étoiles autour de Sirius, l’astre le plus lumineux du ciel. Les Dogons affirment que leurs connaissances proviennent de sources non terrestres.


Danse funéraire des Dogons, au Mali

Aux prises avec la dureté de la vie quotidienne, la connaissance de manifestations supposées d’objets célestes n’est pas une priorité en Afrique. Qui plus est, l’historiographie de l’aventure extraterrestre a parfois favorisé des mises en scène communautaristes, comme par exemple, l’évocation récurrente de bellâtres blancs dans la peau d’extraterrestre lisse et rassurant.
Cette représentation justifie la prudence, voire la réticence à l’égard du phénomène. Toutefois, c’est surtout l’absence de moyens ou parfois l’inexistence d’organismes locaux habilités à expertiser les cas énigmatiques qui explique la faiblesse du dossier OVNI en Afrique.

A ce jour, il n’existe pas de base de donnée exhaustive des observations d'OVNIS en Afrique. Comme partout, il n’est guère aisé de faire la part entre les lubies, les canulars, les phénomènes atmosphériques et de réelles interrogations. Curieusement, la principale source d’information provient du bureau des investigations de la C.I.A.
Depuis les années cinquante, la célèbre agence d’espionnage entreprend un catalogage des « cas inexpliqués » dont une partie a été listée dans le rapport « Projet Blue Book ». Certains cas déclassifiés sont désormais portés à la connaissance du public. Autre gisement précieux d’information, le Centre d'Evaluation des rapports OVNIS pour l'Afrique du Sud (ECOVNIR) qui répertorient les cas rapportés dans ce pays. Réputé pour son sérieux, l’ECOVNIR travaille en toute diligence, effectuant des enquêtes, recoupant les indices.
Il faut également citer le rôle de structures locales comme, par exemple, OVNI Maroc. Au-delà de ces organismes, la connaissance et le décryptage de phénomènes inexpliqués relève surtout de démarches individuelles, relayées parfois mais rarement par les médias.

In fine, les rapports d’observation en Afrique présentent des caractéristiques similaires à ceux effectués dans le reste du monde. Ci-après, des exemples, sommairement présentés.


* membre de l’association Pêcheurs d’étoiles




AFRIQUE DU SUD

Bloemfontein (5 Février 1999)
Huit personnes à Bloemfontein ont observé des OVNIS métalliques en vol sur une durée de huit minutes. Selon les témoins, les OVNIS ont la forme "d’objets triangulaires, de couleur grisâtre, avec des lumières brillantes colorées aux coins." Un témoin a saisi le survol sur bande vidéo. L’on y découvre un groupe de petit OVNIS immobiles, puis zigzaguant dans tous les sens. Toutefois, le Centre d'Evaluation des rapports OVNIS de l'Afrique du Sud (ECOVNIR) procède à toutes vérifications utiles.

(Sources : ECOVNIR)


Graaff – Reinette (décembre 1998)
Le Centre d'Evaluation des rapports OVNIS pour l'Afrique du Sud (ECOVNIR) a accompli des recherches préliminaires sur l'observation d’une dizaine d’objets se déplaçant rapidement au-dessus de Graaf-Reinette. Selon les témoins et la vidéo réalisée, les objets étaient de forme légèrement triangulaires et arrondis. Ils se déplaçaient en groupe. De temps en temps, un ou deux s'arrêtaient, les autres l'entourant alors. Cette action s'est répétée à plusieurs reprises. Lors de leur déplacement, les objets étaient brillants, de couleur dorée. En position stationnaire, leur fuselage passait du blanc au rouge, virant ensuite au bleu. Selon une estimation, la taille des objets représentait quatre à cinq fois celle d'un Boeing 747. Un objet sphérique beaucoup plus grand, de couleur dorée, avançait à grande vitesse parmi le groupe. Les petits objets l’ont suivi pour ensemble disparaître derrière l'horizon, à une altitude de 25.000 à 30.000 pieds.

(Sources : ECOVNIR)

Port Beaufort (26 Juin 1972)
Un ouvrier agricole abreuvait du bétail dans un pâturage. Soudain, il voit un flot de fumée dans un ciel ensoleillé et sans nuages. La fumée a dérivé vers lui pour ensuite se briser dans un grand fracas. Terrifié, il a alerté le propriétaire. En compagnie de ses ouvriers, ce dernier s'est rendu sur les lieux et a trouvé un aérolithe orange lumineux volant sans direction précise autour du pâturage. Alors que les hommes montaient par dessus la clôture, l'aérolithe s’est arrêté puis s'est éloigné, s’élevant, bientôt disparaissant.

(Sources : ECOVNIR)

Pretoria (28 Août 1996)
Six jours après une vague d'OVNI au dessus de Brasilia, un OVNI solitaire apparaît dans le ciel d'Erasmuskloof, une banlieue de Pretoria à 4 heures du matin. Selon le sergent de police, l’engin présentait l’apparence d’un objet en forme de disque légèrement rougeoyant. Relevée également, une lumière triangulaire rouge sur le disque. Alertée par les témoins, la police Sud-africaine a dépêché sur place un Flying Squad (le SWAT Team), une unité canine et des unités mobiles. La police a observé l'OVNI pendant 90 minutes. Une vidéo aurait été réalisée.

(Sources : SABC-TV, Compagnie de radiodiffusion sud-africaine, le 28 Août 1996 - Interview du Colonel Vijoien)

Richards Bay (13 Mars 1963)
Un pêcheur aperçoit un objet se rapprocher dans sa direction puis atterrir à une distance de 15 m, soulevant alors le sable. En forme de deux plats accolés, l’objet avait au moins 30 m de diamètre. A travers les hublots en forme ovales, se dévoilait un homme au teint pâle portant un casque métallique. Il portait une combinaison bleu ciel d'une seule pièce sans boutons attaches visibles et des gants en maille brillante. L'air se réchauffa lorsque l'engin décolla environ six minutes plus tard. Des interférences radio furent relevées.
(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database)

Rosmead (12 Novembre 1972)
Alors qu’il se trouvait en voiture, le principal de l'école primaire de Rosmead constate une lueur clignotante verdâtre blanche, fort lumineuse, survolant le terrain de tennis de l’école. Selon le principal, il s’agissait d’une lumière étrange rayonnant dans le ciel présentant l’apparence d’un phénomène atmosphérique normal bien qu'inhabituel. Sans aucun bruit, la lumière s’éloigne à une distance de 180 mètres pour ensuite divaguer au-dessus d'une crête dominant un chantier de construction. Dégageant une forte odeur d'huile brûlée, la surface du cour de tennis présentait une symétrie de trous béants identiques d’environ 12,5 centimètres de profondeur. Du goudron s’était répandu aux alentours. Des arbres avaient brûlé.

(Sources : "World Atlas of OVNIS" par John Spencer, Hamlyn Publishing Group, Londres, 1991.
"The OVNI Encyclopedia", compilé et édité par John Spencer, Avon Books, New York, 1993)


Silverton (15 Septembre 1965)
Deux policiers en patrouille entre Pretoria et Bronkhorstspruit ont aperçu un disque 10 m de diamètre de couleur cuivrée, posé sur la route. Dix secondes plus tard, l’engin décollait à grande vitesse dans un jet de flammes. Le goudron sur la route a continué à brûler pendant un certain temps.
(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database)

Vereeniging (14 décembre 1963)
Dans la campagne, un objet de 15 m de diamètre a été repéré sous des lumières oranges et bleues intenses, émettant des étincelles. L'engin a plongé cinq ou six fois sur une voiture pendant une durée deux minutes, faisant un bruit de ronflement, avant de disparaître.
(Sources The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database).

The Willows (21 Juin 1959)
Une femme aurait observé une soucoupe volante à 5 mètres du sol, baignant dans une lueur orange. L’engin volait horizontalement pour ensuite disparaître derrière une colline.
(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database)

Zinkwazi (21 Septembre 1999)
De leur maison à Zinkwazi, à 275 kilomètres au Nord de Durban, à 03:30 du matin, une famille devine un objet lumineux venant du nord-est. Selon eux, la vitesse de l'Ovni a été estimée à environ 600 kilomètres par heure, volant à une hauteur de 10.000 mètres.

(Sources : ECOVNIR)


ALGERIE

Ain-el-Turck (3 Octobre 1954)
Un petit homme avec d'étranges yeux brillants aurait été vu sur le rivage méditerranéen.
(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database 304, and Quincy.)
Sahara (15 Septembre 1954)
A environ 19:00, un homme conduisait le long d'une route droite déserte entre Bouznika et le pont de Wadi Mafifik. Soudain, il aperçoit dans son miroir une forme grise plongeant vers lui. Il se baisse instinctivement. Quelques secondes plus tard, l’objet le dépasse, du côté gauche, à très grande vitesse. Suit une rafale violente d'air froid déportant le véhicule vers la gauche.
(Sources : "The book Flying Saucers and the Straight-Line Mystery" par Aime Michel, S.G. Phillips Inc., New York, 1958)


CONGO

Bocaranga (22 Novembre 1952)
Quatre disques lumineux ont été observés. Les OVNIS effectuaient des manoeuvres de retournement. Ils montaient, descendaient, changeant de couleur lors des virages. Ils se sont ensuite rassemblés en formation, restant d’abord immobiles, puis repartant vers l'Est, la direction d'où ils étaient venus.
(Sources : rapport déclassifié de la CIA, Services de Météorologie Française.)


COTE D'IVOIRE

Danane (15 Septembre 1954)
Selon plusieurs témoins, un objet rouge lumineux, circulaire ou elliptique, a été aperçu dans le ciel à 20:30. L'objet est demeuré immobile jusqu’à 21:05, sa silhouette brillant dans un ciel dégagé. Il a ensuite disparu au-dessus de l'horizon à grande vitesse. Les témoins n'ont pas pu estimer son altitude mais elle semble avoir été basse.
(Sources : "The book Flying Saucers and the Straight-Line Mystery" par Aime Michel, S.G. Phillips Inc., New York, N.Y. 1958)

Soubre (15 Septembre 1954)
Selon divers témoins, à 250 kilomètres au Nord-ouest d'Abidjan, un objet est arrivé à grande vitesse au-dessus de l'horizon. Pendant plusieurs minutes, il s’est positionné au-dessus de la ville pour ensuite disparaître au zénith, diminuant vite en taille et de brillance dans un ciel sans nuages.
(Sources : "The book Flying Saucers and the Straight-Line Mystery" par Aime Michel, S.G. Phillips Inc., New York, 1958).
GABON

Libreville (25 décembre 1963)
Un pêcheur a été témoin de l'atterrissage d'un engin dont s’est extrait un être de type humanoïde, utilisant des sons incompréhensibles. Il devait laisser des empreintes de pas sur le sable avant de revenir vers son engin machine pour alors décoller.

(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings)
MADAGASCAR

Tananarive (16 Août 1954)
Sous une lumière verte lenticulaire de 40 mètres de long, un objet volant d'aspect métallique en forme de ballon de rugby survole la ville. Les lumières de la ville se sont éteintes à son passage, les animaux paniquaient.

(Sources : variées)
MALAWI

Siledi (10 Mars 1999)
Des ouvriers construisaient une école primaire lorsqu’ils ont repéré un objet ressemblant à un cercueil sous la forme d’une grande boîte rectangulaire, volant au-dessus de leurs maisons juste après 21:00. Selon un témoin, ils ont entendu un vent puissant souffler au-dessus de leurs maisons : "Nous avons pensé à l’orage, mais quand nous sommes sortis, nous avons vu un cercueil noir voler au dessus du toit. »
(Sources : MANA, Agence de nouvelles du Malawi) Article de journal dans le Daily Times of Blantyre, Malawi, 10 Mars 1999.)


MAROC

Iffri Namar (avril 2001)
Des archéologues marocains et italiens ont découvert trois squelettes intacts d'enfants datant de 3 400 avant JC. Selon OVNI Maroc, les squelettes sont exceptionnellement grands, d'environ 1m90 de longueur. Dans un communiqué rendu le 13 avril 2001 à l'Institut Marocain de la Science, les squelettes auraient été trouvés dans des substrats d'une grotte appelée Iffri Namar. Ces restes n’ont pas d’origine connue.

(Sources Journal El Ansa, 13 Avril 2001)


Temara (8 août 1999)
Un homme et ses deux enfants marchaient le long de la plage sablonneuse à Temara. Juste après 21:00, un grand objet en forme de V avec des lumières brillantes est passé au-dessus de leur tête à une hauteur difficile à évaluer, allant de 500 mètres à 5.000 mètres.

(Sources : France-OVNI)


OUGANDA

Kampala (13 Septembre 1954)
Un OVNI doré en forme de cloche aurait été repéré.

(Sources : rapport déclassifié de la CIA, article dans le journal français "Le Parisien Libéré")


TUNISIE

Sfax, Tunisie (2 Novembre 1997)
A Sfax, des témoins observent un OVNI pendant quatre minutes. Décrit de couleur orange clair, sorte de grande masse lumineuse avec un centre dense, cependant très clair vers l'extérieur, l'objet rougeoyait comme le feu. Une odeur étrange a imprégné l'air, mélange d’acide sulfurique et de poissons morts. La brillance orange a alors commencé à vibrer. L'OVNI s’est ensuite dirigé vers le désert de Chott Fejaj.


Souk-el-Khemis (3 Septembre 1954)
Des ouvriers agricoles aperçoivent un objet apparemment en plastique transparent voler au-dessus des maisons, s'arrêter et osciller comme une pendule à quelques mètres au-dessus du sol. Il exécute plusieurs sauts erratiques, puis reprend sa position horizontale avant de disparaître.
(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database)
ZAMBIE


Broken Hill (Novembre 1965)
Un homme a aperçu un objet de 30 m de diamètre, 15 m de haut, à une distance d'environ 75 m de lui. Il aurait vu une rangée de hublots illuminés par une lumière verdâtre.
(Sources : The Jacques Vallée "Magonia" OVNI landings database)

François de la Chevalerie, juillet 2004

_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; on n'y trouve que des occasions à exploiter
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com
 
OVNI en Afrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1989-Afrique du sud) Crash d'un ovni dans le desert du Kalahari.
» 12 novembre 1972 Rosmead, Afrique du Sud
» Manifestation d'OVNIs à des enfants en Afrique !
» (1994) Atterrissage devant une école au Zimbabwe.
» A t-on déjà fait des observations d'ovnis en Afrique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OBSERVATIONS À TRAVERS LE MONDE-
Sauter vers: